SOPHIE, LA CHANCE pour NANTES

SOPHIE, LA CHANCE pour NANTES
Osez la Révolution Citoyenne!

lundi 30 décembre 2013

Vous avez dit "société civile"? Choississez l'original et non les copies!

Le journal l'Opinion titrait hier "2013, année société civile" ....http://www.lopinion.fr/29-decembre-2013/2013-annee-societe-civile-7632

Je peux affirmer ici que 2014 sera aussi l'année de la Société Civile, en particulier lors des campagnes électorales.
En effet, en prenant l'exemple des élections municipales à Nantes, tout observateur averti sait que 7 listes sont actuellement déclarées.
6 sont présentées par des partis Politiques : UMP, PS, EELV, Front de Gauche, Lutte ouvrière, FN.
Une liste ,une seule, est indépendante de toute organisation de parti politique : c'est celle de la CHANCE pour NANTES, celle que j'ai engagée le 27 septembre 2013 dans la bataille pour Nantes.
l'Originalité, la nouveauté est que cette liste se compose d'habitants , de citoyens de la société civile.

Conséquences? les 4 grands partis politiques à l'échelle française s'engagent dans cette bataille en essayant de suivre le tempo lancé par notre expression citoyenne.

Deux indices marquants sont à relever:
Cherchez tout d'abord les signes de ces partis....plus l'affiche est grande, plus le sigle du parti des candidates et candidats est discret..., plus les tracts sont nombreux, moins on distingue par exemple "la rose du PS"...
Second indice révélateur: les candidats (es) affirment depuis peu  que leur liste sera constituée de membres "de la société civile" : pour 50% pour la candidate du  parti d'Europe Écologie les Verts "50% des colistiers ne seront pas encartés"(Presse-océan 16 11 13 page 13),la candidate socialiste parle des "Ambassadeurs de la société civile", sans savoir ce que cela recouvre vraiment... (Presse Océan 27 11 13), l'UMP propose avec les mots de Daniel AUGEREAU de s’ouvrir ! "Aux côtés des responsables politiques, ne craignons pas d’élargir notre liste aux personnalités de la société civile, entrepreneurs, acteurs associatifs, universitaires…"(Presse-Océan 4 09 13 )....Pour mémoire,c'était déjà le cas en 2008 , sans soutien des intéressés....

Alors, Chers électeurs qui vous interrogez:
La seule liste sans parti politique, basée sur des convictions collectives, constituées par des membres actifs de la société civile qui souhaitent faire de la politique autrement , par investissement personnel, est celle de LA CHANCE pour NANTES !

Suivez nous, rejoignez nous!

samedi 14 décembre 2013

Rencontres à Talensac

Marché Talensac ,marché central de Nantes, ce matin: sous le soleil, nous avons démarré les rencontres en tractant . Personne n'est pressé et c'est tant mieux.Les discussions se prolongent, les habitants  ont besoin de parler et de comprendre. 

Beaucoup avaient entendu parler de ma candidature ...très encourageant pour une démarche atypique, hors des partis, et donc des habitudes .

un constat:les choses peuvent bouger, DOIVENT bouger, c'est le message que je souhaite faire passer.Nous devons garder espoir, c'est la première étape pour l'emporter !

La CHANCE  pour Nantes , c'est vous!



lundi 9 décembre 2013

Nantes. Impôts locaux : la vérité des chiffres




Nantes : un budget 2014 irresponsable :
Aucune maitrise des dépenses publiques, une augmentation des impôts locaux, et un vote des socialistes ,EELV , Communistes et UDB sans aucune réserve!

depuis le début du mandat, l’impôt a servi de variable d’ajustement aux dépenses sans maitrise, malgré les engagements de stabilisation de la pression fiscale dans le programme socialiste en 2008.
Cette augmentation a été couplée avec une augmentation des tarifs des services publics (10 millions de recettes de stationnement perçus sur les habitants ainsi que  augmentation des tarifs des accueils, des équipements culturels et sportifs)

Les difficultés se trouvent au niveau de la Communauté urbaine qui a récupéré la dette par transfert et qui permet à la Ville de présenter un équilibre vertueux.

En effet, au-delà de cette apparence, les questions principales qui se posent sont :
-L’impact de la situation nationale : le désengagement d’ l’État qui a gelé les dotations pendant plusieurs années, est très marqué  de puis 2012 (-3,5% de dotation de l’État en 2014)
-La Ville maintient l’équilibre grâce à des emprunts nouveaux (40 millions d’euros pour 2014)
-La communauté urbaine, par un jeu de vase communiquant, assume les grands investissements  (par exemple  les transports : Chronobus et Bicloo en priorité sur  le territoire nantais, ou les aménagements : déplacement du CHU et du Marché d’intérêt national.. .dont on ne sait comment ils seront financés en réalité…)

La conclusion est simple : à part  augmenter encore la pression fiscale, Il n’y a plus de marge de manœuvre pour la prochaine équipe municipale, tous les leviers financiers ont été utilisés!!!





samedi 9 novembre 2013

et les Socialistes continuent à jouer....AA !

La France est incapable de baisser les  dépenses publiques, d' enrayer la hausse du chômage ,de mener des réformes structurelles dans notre pays,d'après l'agence Standard & Poor’s.La pression fiscale  a atteint des sommets inégalés.Mais les Socialistes locaux sont contents....Ils jouent!

En effet, c’est le grand jeu de société à la mode actuellement : "le Monopoly Socialiste" : le parti socialiste joue avec les habitants des territoires.
Qui aura la meilleure carte – le meilleur poste ? La campagne pour les élections municipales a commencé et la candidate socialiste continue à considérer le territoire comme un bien socialiste, carte à jouer dans le grand jeu des partis qui continue. La « partie de jeu » nantaise n’est pas encore jouée et pourtant les socialistes continuent à jouer avec les cartes -les postes à la tête de la métropole, sans aucun scrupule !
( ouest-france 8 novembre 2013 )

Pas de surprise cependant : la candidate socialiste au siège de maire parle « d’exemplarité » dans sa fonction et méprise les nantais.  Élue il y a deux ans conseillère générale sur le 11° canton nantais, elle a fait preuve d’un silence assourdissant sur ce territoire ;depuis deux années, elle a cultivé son image, mais a oublié ses électeurs : qui sait sur ce canton qui est son conseiller général ? Personne, pas même elle qui évite soigneusement de le préciser sur les tracts distribués sur les marchés ou même sa « lettre aux Nantais » distribuées à grand renforts de moyens dans nos boites aux lettres.
Aurait-elle honte de ce canton? Préfère-t-elle faire oublier qu’elle cumule déjà trois postes très importants -trois cartes de valeurs!- dans nos collectivités (Première adjointe à la Ville de Nantes, Vice Présidente de Nantes Métropole, Conseillère Générale du Département de Loire-Atlantique)
Non, elle n’a pas oublié puisqu’elle précise dans « La lettre aux nantais » : « je quitterai immédiatement mon mandat de conseillère générale du canton Dervallières – Zola » si elle est élue Maire. Quel mépris pour ses électeurs, et plus largement pour les habitants ! La carte de jeu « Dervallières-Zola » n’a pas assez de valeur pour elle ! Celle de Présidente de la Métropole nantaise est plus intéressante !

Nous , nantais, ne pouvons accepter de laisser ce jeu bloquer notre ville, notre métropole.Réagissons lors de ces élections municipales, nos territoires ne sont pas des terrains de jeu!

samedi 28 septembre 2013

Candidate de droite à la mairie de Nantes


Vendredi 27 septembre 2013

Conférence de Presse  de Sophie van Goethem

Déclaration de candidature à l'élection municipale de Nantes

Le constat de départ de ma candidature est simple :
Dans six mois, nous votons aux élections municipales.
La ville de Nantes est à gauche depuis un quart de siècle 
et il n’y a aucune candidature de droite dans la 6° ville de France, dans la ville du premier ministre socialiste !

Nous, électeurs de droite, nous sommes suspendus au résultat d’un hypothétique sondage pour connaître celle ou celui qui sera investi par un parti.

Je suis la candidate de Droite  dans une ville abandonnée.
J’ai décidé aujourd’hui de prendre mes responsabilités
dans la logique des institutions de la V° république, avec le soutien des habitants qui subissent au quotidien les décisions irréalistes d’une majorité socialiste essoufflée.

Nantaise depuis 40 ans, issue de la société civile, la politique est une démarche de conviction pour moi.
Je ne suis pas la femme d’un système ;
je suis déterminée  à donner un nouveau souffle à Nantes car
notre ville n’est pas la propriété réservée des socialistes.

Mon expérience me donne une vraie légitimité :
Conseillère municipale, 3° dans l’opposition nantaise, Conseillère communautaire à  Nantes Métropole, j’ai été candidate aux cantonales de 2011 dans le canton 11 face à Johanna Rolland que j’ai mise en ballotage ;

Expérience professionnelle aussi : docteur en droit, maitre de conférences à l’Université de Nantes, officier dans l’ordre des Palmes Académiques, j’ai une activité professionnelle depuis plus de 30 ans.

Je suis une femme engagée
Engagée dans mon travail (ancienne première vice-présidente de l’Université, élue depuis 20 ans dans différentes instances professionnelles)
Engagée dans mon quartier (Comité de défense Dervalllières Chézine), dans ma ville en tant que conseillère municipale.
Engagée pour ma famille : mariée, mère de trois enfants, j’ai longtemps travaillé au sein d’une association de parents d’élèves, j’ai aussi soutenu la démarche de la Manif pour tous.

Ma démarche est une démarche républicaine,
Elle s’appuie sur les valeurs de Droits et de Devoirs de chacun.
Chacun d’entre nous doit voir protéger sa Liberté d’entreprendre à Nantes, de circuler à Nantes, en respectant la liberté de l’autre.
Chacun d’entre nous doit bénéficier des mêmes droits sans exclusion et respecter les mêmes devoirs sans dérogation : c’est l’Egalité ;
Ces droits et devoirs sont  nécessaires pour assurer une véritable Fraternité, un bien vivre ensemble.

 Les Nantais qui me font aujourd’hui confiance peuvent compter sur ma détermination  et je compte sur leur dynamisme !

http://www.telenantes.com/Toute-l-actu/Infos-debats-territoires/Sophie-Van-Goethem-candidates-aux-municipales-a-Nantes-1239
http://www.telenantes.com/Toute-l-actu/Infos-debats-territoires/Sophie-Van-Goethem-candidates-aux-municipales-a-Nantes-1239



 déclaration de candidature à la Cigale, place Graslin: double symbole Nantais, avec un élément fort du patrimoine nantais depuis plus d'un siècle au milieu des travaux de la place Graslin , travaux qui bloquent la ville de Nantes .

jeudi 12 septembre 2013

Nantes Ville Etudiante? un bilan pathétique !

 
C'est la rentrée , avec son lot d'articles s'étonnant presque du début des cours pour les étudiants de l'enseignement supérieur , et la publication de classements permettant de comparer nos villes et leur dynamisme.


 Comme chaque année , la revue l'Etudiant publie son classement des Ville de France où il fait bon étudier 
 http://www.letudiant.fr/etudes/rendezvous--etudier-en-region/les-villes-ou-il-fait-bon-etudier.html

Nantes 6° Ville de France (et "Ville Monde"pour nos dirigeants socialistes), classée 4° des villes où il fait bon étudier au classement général...on peut se réjouir d'une remontée de 3 places depuis le précédent classement...

et pourtant ce classement est organisé selon les critères des étudiants:
ainsi, Nantes est à  la dernière place (20°) sur l'international
17 ° sur 20 en transport,
28° (!!) pour les sorties,
25° sur le logement (!!) ...
même au niveau Culture , la Ville n’atteint pas sa moyenne de 6° ville de France (10°)  , 
14°sur 21  pour les activités sportives ....

Heureusement qu'il y a le niveau et la diversité des études (8°) grâce à l'Université et aux grandes écoles et l'emploi (3° ) grâce aux entreprises. J'avoue cependant que je ne vois pas comment on arrive à une moyenne de 4° place , en étant à la traine sur la majorité des critères de ville étudiante....

Quel bilan pour la ville centre du  monde
!!!!

lundi 8 avril 2013

affaire Cahuzac: et après?......

La triste affaire CAHUZAC 

L’affaire CAHUZAC, comme on l’appelle, tourne en boucle dans les médias ; c’est d’ailleurs une aubaine pour nos élus de gauche : cela leur permet de dire que c’est uniquement une faute d’un homme et non d’un système, et de renchérir : les « amis » d’hier sont les plus intransigeants, les plus violents verbalement.



Cette affaire recouvre finalement et simplement deux aspects :



Le non-respect de la loi : fraude fiscale du ministre du budget. Une seule remarque : il faut respecter la LOI ! Que Jean-Philippe Désir, secrétaire général du PS récemment condamné, le proclame et demande un référendum sur la moralité est vraiment la preuve qu’il n’y a aucune limite au discours politique de nos gouvernants ;



Autre aspect , le volet Politique : le comportement de ces hommes d’état qui ont été mis à ces postes car ils proclamaient être, eux irréprochables ! « Restauration de la moralité » était le slogan de la nouvelle majorité : NOUS, nous sommes irréprochables, ce n’est pas comme les autres !

Las ! On constate au fur à mesure des mois que ces hommes si irréprochables le sont d’autant moins qu’ils l’affirment dans le blanc des yeux !



Quelles solutions ? Réagir…mais les réactions proposées par ce gouvernement ne peuvent que questionner :



Première « idée » « Lutte « impitoyable » contre les conflits entre intérêts publics et privés » : et entre intérêts publics et publics ? J’utilise mes pouvoirs en tant qu’élu d’une ville pour combattre politiquement un adversaire politique d’un conseil général dont  je suis  aussi vice-président, ce sera toujours possible .....

Cette « lutte » peut aussi se lire d’une autre façon : n’est-ce pas la manière de fermer la classe politique aux citoyens de la société civile  et la réserver à ceux qui ne connaissent que la classe politique ? Restons entre nous, coupés de la société « normale », avec nos us et coutumes?.....car après tout , Monsieur Cahuzac n'appartient pas à la promotion Voltaire...



Autre proposition : « Renforcer l’indépendance de la Justice » : de deux choses l’une : soit la justice n’est pas indépendante aujourd’hui dans ce pays et ne l’était donc  pas hier…et on s’inquiète des affaires judiciaires des dernières années et mois  …étaient-elles politiques ? Cette proposition est-elle un aveu ?

Soit la justice est indépendante…et donc cette proposition de « renforcer » (signification ?) interroge….



Enfin, nul n’a pu oublier le feuilleton de l’interdiction du cumul des mandats qui sert d’étendard à tous nos cumulards, comme une étole blanche, mais pas avant 2017…quel courage politique !

jeudi 14 mars 2013

Ouest-france 11 mai 2012 : riverains non prévenus,abri bus devant la porte...
abri bus déplacé de quelques mètres...


 le nouveau C3 et l'ancien 56 : la même ligne, dans la même rue, avec les mêmes problèmes de circulation? quelle utilité sociale?
ordres et contre-ordres des signalisations: la Ville d'UBU c'est nantes

lundi 4 février 2013

La " belle histoire du chronobus, feuilleton en plusieurs actes " (Ou : Histoire sans fin ...?)

En ce début d'année, pour notre soirée des vœux à nos sympathisants,j’ai choisi ce thème comme un exemple révélateur de la gestion de la majorité socialiste à Nantes et Nantes Métropole
En effet, depuis plus de 2 années, le quotidien des nantais est bouleversé par choix politique - Politique au sens "Chose publique"-
nous parlons ici de la Politique des transports, avec l’exemple des Chronobus
Le Chronobus, je cite : "ce sont 10 nouvelles lignes de bus à haut potentiel de services ", Pour un budget de 65 millions d’Euros
Avec une amplitude horaire plus importante (dommage pour les autres lignes…), 

Plus rapide (d’où les travaux),


En réalité, ce sont des lignes de bus déjà existantes pour la plupart, dont on a changé la couleur et le nom pour « moderniser »(C1 ligne 21, C6 ligne 22 …)
L’objectif est simple et admis par tous : améliorer le transport collectif en ville


Mais les méthodes sont critiquables : ce sont en effet des choix politiques faits à chaque niveau:
-choix de la suppression de l’automobile en ville ("les carrosses" pour certains...)
- choix des lignes à transformer : très centralisées, souvent en doublon dans certains quartiers - choix de simulacres d’informations en réunions :
où les plans de travaux sont inexacts
où les élus donnent des leçons aux habitants pour laisser leur voiture au garage et viennent en réunion avec une automobile,
Où l’on apprend que les entreprises sont déjà choisies pour démarrer les travaux ;
 

-mais aussi choix politiques sur les travaux à effectuer :
*Destruction d’un bois, bouleversement d’un secteur vert au lieu de passer dans la voie la plus proche, (Saint-joseph de Porterie),
*Circuits de circulation sans réflexion ni contrôle (photo déviation barrée)
*Suppression d’arrêts (rue Lamartine, arrêt les roses, boulevard louis-olivier Merson et auguste pageot : arrêts Anatole France et équipement)


 

*Déplacement d’arrêts de quelques mètres ! (exemple rue Delacroix, abri bus devant la porte des habitants (photo ouest-France)


-Choix de Suppression d’autres lignes de bus considérées comme accessoires
Ligne 79 au bois Raguenet à Orvault, (pétition de 2500 personnes non prise en compte), ligne 24, ligne 23 détournée pour raison de campagne électorale…etc.


-heureusement les Enquêtes publiques existent ! : Mais malgré les pétitions, le refus global du projet constatés par les commissaires enquêteurs…la conclusion est toujours l’Intérêt général (de qui ?)


Résultat :Lancement en octobre 2012 est » raté «
 
Alors faisons nous aussi de la politique !!!
 
SI nous étions à l’exécutif de la Ville, nous aurions agi en facilitateur du quotidien des Nantais.
Nous aurions choisi la méthode de l’expérimentation que nous proposons depuis de nombreuses années: Pourquoi ne pas essayer un programme sur une ligne ? 

Pour des Coûts moindres,
Avec Retour d’expériences sur ce qui fonctionne et ne fonctionne pas,!
Avec une véritable consultation des habitants
Oui, il est possible d’agir en respectant les habitants, en facilitant tous les modes de déplacement sans dogmatisme.


C’est un choix POLITIQUE ! Bonne année Politique ! à Tous.