SOPHIE, LA CHANCE pour NANTES

SOPHIE, LA CHANCE pour NANTES
Osez la Révolution Citoyenne!

samedi 9 novembre 2013

et les Socialistes continuent à jouer....AA !

La France est incapable de baisser les  dépenses publiques, d' enrayer la hausse du chômage ,de mener des réformes structurelles dans notre pays,d'après l'agence Standard & Poor’s.La pression fiscale  a atteint des sommets inégalés.Mais les Socialistes locaux sont contents....Ils jouent!

En effet, c’est le grand jeu de société à la mode actuellement : "le Monopoly Socialiste" : le parti socialiste joue avec les habitants des territoires.
Qui aura la meilleure carte – le meilleur poste ? La campagne pour les élections municipales a commencé et la candidate socialiste continue à considérer le territoire comme un bien socialiste, carte à jouer dans le grand jeu des partis qui continue. La « partie de jeu » nantaise n’est pas encore jouée et pourtant les socialistes continuent à jouer avec les cartes -les postes à la tête de la métropole, sans aucun scrupule !
( ouest-france 8 novembre 2013 )

Pas de surprise cependant : la candidate socialiste au siège de maire parle « d’exemplarité » dans sa fonction et méprise les nantais.  Élue il y a deux ans conseillère générale sur le 11° canton nantais, elle a fait preuve d’un silence assourdissant sur ce territoire ;depuis deux années, elle a cultivé son image, mais a oublié ses électeurs : qui sait sur ce canton qui est son conseiller général ? Personne, pas même elle qui évite soigneusement de le préciser sur les tracts distribués sur les marchés ou même sa « lettre aux Nantais » distribuées à grand renforts de moyens dans nos boites aux lettres.
Aurait-elle honte de ce canton? Préfère-t-elle faire oublier qu’elle cumule déjà trois postes très importants -trois cartes de valeurs!- dans nos collectivités (Première adjointe à la Ville de Nantes, Vice Présidente de Nantes Métropole, Conseillère Générale du Département de Loire-Atlantique)
Non, elle n’a pas oublié puisqu’elle précise dans « La lettre aux nantais » : « je quitterai immédiatement mon mandat de conseillère générale du canton Dervallières – Zola » si elle est élue Maire. Quel mépris pour ses électeurs, et plus largement pour les habitants ! La carte de jeu « Dervallières-Zola » n’a pas assez de valeur pour elle ! Celle de Présidente de la Métropole nantaise est plus intéressante !

Nous , nantais, ne pouvons accepter de laisser ce jeu bloquer notre ville, notre métropole.Réagissons lors de ces élections municipales, nos territoires ne sont pas des terrains de jeu!