SOPHIE, LA CHANCE pour NANTES

SOPHIE, LA CHANCE pour NANTES
Osez la Révolution Citoyenne!

lundi 30 décembre 2013

Vous avez dit "société civile"? Choississez l'original et non les copies!

Le journal l'Opinion titrait hier "2013, année société civile" ....http://www.lopinion.fr/29-decembre-2013/2013-annee-societe-civile-7632

Je peux affirmer ici que 2014 sera aussi l'année de la Société Civile, en particulier lors des campagnes électorales.
En effet, en prenant l'exemple des élections municipales à Nantes, tout observateur averti sait que 7 listes sont actuellement déclarées.
6 sont présentées par des partis Politiques : UMP, PS, EELV, Front de Gauche, Lutte ouvrière, FN.
Une liste ,une seule, est indépendante de toute organisation de parti politique : c'est celle de la CHANCE pour NANTES, celle que j'ai engagée le 27 septembre 2013 dans la bataille pour Nantes.
l'Originalité, la nouveauté est que cette liste se compose d'habitants , de citoyens de la société civile.

Conséquences? les 4 grands partis politiques à l'échelle française s'engagent dans cette bataille en essayant de suivre le tempo lancé par notre expression citoyenne.

Deux indices marquants sont à relever:
Cherchez tout d'abord les signes de ces partis....plus l'affiche est grande, plus le sigle du parti des candidates et candidats est discret..., plus les tracts sont nombreux, moins on distingue par exemple "la rose du PS"...
Second indice révélateur: les candidats (es) affirment depuis peu  que leur liste sera constituée de membres "de la société civile" : pour 50% pour la candidate du  parti d'Europe Écologie les Verts "50% des colistiers ne seront pas encartés"(Presse-océan 16 11 13 page 13),la candidate socialiste parle des "Ambassadeurs de la société civile", sans savoir ce que cela recouvre vraiment... (Presse Océan 27 11 13), l'UMP propose avec les mots de Daniel AUGEREAU de s’ouvrir ! "Aux côtés des responsables politiques, ne craignons pas d’élargir notre liste aux personnalités de la société civile, entrepreneurs, acteurs associatifs, universitaires…"(Presse-Océan 4 09 13 )....Pour mémoire,c'était déjà le cas en 2008 , sans soutien des intéressés....

Alors, Chers électeurs qui vous interrogez:
La seule liste sans parti politique, basée sur des convictions collectives, constituées par des membres actifs de la société civile qui souhaitent faire de la politique autrement , par investissement personnel, est celle de LA CHANCE pour NANTES !

Suivez nous, rejoignez nous!

samedi 14 décembre 2013

Rencontres à Talensac

Marché Talensac ,marché central de Nantes, ce matin: sous le soleil, nous avons démarré les rencontres en tractant . Personne n'est pressé et c'est tant mieux.Les discussions se prolongent, les habitants  ont besoin de parler et de comprendre. 

Beaucoup avaient entendu parler de ma candidature ...très encourageant pour une démarche atypique, hors des partis, et donc des habitudes .

un constat:les choses peuvent bouger, DOIVENT bouger, c'est le message que je souhaite faire passer.Nous devons garder espoir, c'est la première étape pour l'emporter !

La CHANCE  pour Nantes , c'est vous!



lundi 9 décembre 2013

Nantes. Impôts locaux : la vérité des chiffres




Nantes : un budget 2014 irresponsable :
Aucune maitrise des dépenses publiques, une augmentation des impôts locaux, et un vote des socialistes ,EELV , Communistes et UDB sans aucune réserve!

depuis le début du mandat, l’impôt a servi de variable d’ajustement aux dépenses sans maitrise, malgré les engagements de stabilisation de la pression fiscale dans le programme socialiste en 2008.
Cette augmentation a été couplée avec une augmentation des tarifs des services publics (10 millions de recettes de stationnement perçus sur les habitants ainsi que  augmentation des tarifs des accueils, des équipements culturels et sportifs)

Les difficultés se trouvent au niveau de la Communauté urbaine qui a récupéré la dette par transfert et qui permet à la Ville de présenter un équilibre vertueux.

En effet, au-delà de cette apparence, les questions principales qui se posent sont :
-L’impact de la situation nationale : le désengagement d’ l’État qui a gelé les dotations pendant plusieurs années, est très marqué  de puis 2012 (-3,5% de dotation de l’État en 2014)
-La Ville maintient l’équilibre grâce à des emprunts nouveaux (40 millions d’euros pour 2014)
-La communauté urbaine, par un jeu de vase communiquant, assume les grands investissements  (par exemple  les transports : Chronobus et Bicloo en priorité sur  le territoire nantais, ou les aménagements : déplacement du CHU et du Marché d’intérêt national.. .dont on ne sait comment ils seront financés en réalité…)

La conclusion est simple : à part  augmenter encore la pression fiscale, Il n’y a plus de marge de manœuvre pour la prochaine équipe municipale, tous les leviers financiers ont été utilisés!!!