SOPHIE, LA CHANCE pour NANTES

SOPHIE, LA CHANCE pour NANTES
Osez la Révolution Citoyenne!

dimanche 7 décembre 2014

Petits comptes de campagne

Lors du 1er tour des élections municipales de Nantes 23 mars 2014, La liste "La chance pour Nantes" , liste de société civile que j'ai menée , composée de 65 professionnels citoyens, a obtenu 5,59% des voix.

 Remboursement par l’État des dépenses électorales personnelles

cette barre des 5%  permet de se faire rembourser les dépenses personnelles engagées par le ou la candidate, si ses comptes de campagne sont acceptés. 

le 27novembre 2014, les comptes de la campagne de notre liste sont acceptés par la Commission Nationale des Comptes de Campagne ! Quel soulagement pour une équipe qui ne bénéficie pas des aides des partis politiques, donc de financement indirect de l’État (70 millions d'Euros en 2013...) 

Engagement de transparence: lors de la campagne je m'étais engagée à donner le montant  qui serait remboursé par les fonds publics: il s'agit d'un peu plus de 13000 euros. Sont pris en charge uniquement les dépenses personnelles. 
N'est pas prise en charge la permanence puisque si elle doit être évaluée pour le compte de campagne, elle ne correspond pas directement à une dépense remboursable. Contrairement à mes concurrents politiques qui, eux se verront rembourser les locations de permanence...

et donc la question qui se pose ce soir est : quid des autres comptes de campagne ? Nous avons tous le droit en tant que citoyen de savoir quel est le montant des dépenses remboursables par l’État....CHICHE!

jeudi 20 novembre 2014


Presse-Océan 20 novembre 2014


L’équipe de « la Chance pour Nantes » décide de réagir 
Je continue en me présentant sur le canton 5 (ancien canton 11) sur lequel en 2011, soutenue par « Démocratie 44 », j’ai mis en ballotage l’actuelle maire de Nantes en obtenant 30% des voix.
Nous continuons en présentant sur les 6 autres cantons nantais, des binômes constitués des membres de mon équipe.

Une situation nationale inquiétante
Nos territoires se portent mal. Le contexte économique national ne cesse de se dégrader, le chômage et la précarité augmentent, la crise persiste, la croissance reste en panne, et le Gouvernement est définitivement impuissant.
Incapable de réaliser des économies, nos dirigeants demandent aux collectivités locales, notamment, de se serrer la ceinture. Ainsi, l’État supprimera 3,7 milliards d’euros supplémentaires de dotations pour les années à venir.

Au niveau local, les  élus majoritaires socialistes  au conseil général de Loire-Atlantique n’y croient plus : Le budget du département pour 2013 était un budget « de redressement », pour apporter « la pierre à une action nationale de reconstruction ». Celui de 2014 n’a pas fait l’objet d’envolée lyrique. 2015 sera très difficile, avec une augmentation de la pression fiscale seule variable d’ajustement  envisagée par majorité.

Les élections départementales ont été fixées très récemment en mars 2015. Elles ont pour but un renouvellement total des élus. Elles s’organisent  avec beaucoup d’amateurisme : un découpage surréaliste des cantons, des bureaux de vote modifiés, pas de texte pour expliquer comment un binôme peut « bi » financer une campagne électorale au regard des difficultés techniques imposées aux candidats.

Le Conseil Général représente des territoires, et non des partis politiques.
Mes résultats aux élections municipales nous confortent dans le fait que
la société civile a son mot à dire en politique, aujourd’hui plus que jamais ;
L’équipe « La Chance pour Nantes » a donc toute sa place pour envisager de changer la manière de gérer une collectivité territoriale.

L’équipe avec laquelle nous pouvons influencer la politique du département, permet de proposer aux Nantais et aux Nantaises, des élus responsables ayant des expériences dans le monde économique, industriel, de services ou associatif avec :
Un objectif : le  bon sens dans les affaires publiques
Un credo : l’éthique, l’honnêteté dans l’action publique.
Une obligation : assurer l’efficacité de la dépense publique.
Un engagement : agir pour l’intérêt collectif

« Pour vous, je continue »
 


Ouest-France 20 novembre 2014

dimanche 22 juin 2014

Il vaut mieux tard que jamais ! Nantes se dote d’une "charte de déontologie des élus municipaux" (partie 1)

 
La  Ville de Nantes est dirigée depuis 1989 (un quart de siècle) par des élus socialistes.
Et pourtant  ce matin 23 juin 2014, la maire socialiste propose une Charte de déontologie des élus au Conseil Municipal!
La première réaction  est évidente :
Pourquoi maintenant, après 25 ans en place, sur un territoire où le parti socialiste à tous les pouvoirs, la maire propose-t-elle cette Charte ?
Est-ce un aveu ? Y aurait-il eu des dérapages dans l’exercice des missions ces dernières années? Qui peut croire , à commencer par l’opposante notoire que je suis, que des élus  socialistes n’auraient pas agit au service de l’intérêt général ? Je ne peux l’imaginer….


Intelligemment amené, ce positionnement de « transparence » est en vogue depuis quelques mois, les affaires politiques aidant (le spectacle de Jérôme Cahuzac, ministre socialiste délégué au Budget combattant la fraude fiscale restera symbolique) ayant  décrédibilisé les élus locaux. Encore plus intelligent, le choix d’une Charte n’engageant que ceux qui la croient, ne peut entrainer de sanctions. Ce qui n’aurait pas été le cas d’un arrêté de la maire.

Il s’agit de reprendre la main pour la maire de Nantes, adjointe au maire, puis première adjointe lors du précédent mandat, pour faire croire au « grand renouveau » : Après avoir nommé 25 adjoints, le maximum légal possible, mais aussi quelques chargés de missions (où est la liste ?) en période pourtant difficile, l’objectif est de faire passer un message : tout est nouveau à Nantes , tout va s’arranger!…même si les élus en charge des plus gros dossiers sont toujours les mêmes…Devront-ils changer de coiffure ou porter la barbe pour faire passer un nouveau message positif de sécurité pour tous les habitants, de baisse d’ impôts, de soutien au développement  économique de la ville ???

Gageons que les débats seront savoureux demain !!! Ou tout au moins que l’opposition ne se laissera pas aveuglée par cette fumée d’affirmations reprenant la loi déjà applicable, mélangeant les notions de contrôle des élus émanant des entreprises (et les autres ?) et l’obligation de discrétion des agents publics datant de 1983 , les cadeaux et la co-construction des politiques publiques...

Mais rassurons nous, citoyens nantais, aucune révolution n’est prévue à ce niveau en juin 2014: nous n’aurons pas les informations que nous attendons,simplement un faux évènement:
Qui est déjà élu, qui est nommé ou élu dans des structures dépendantes de la ville ou de la Métropole, qui est chargé de missions ? 
La transparence est d’une communication simple. Une simple décision de la maire, une réelle communication sur le site internet de la ville et dans les médias…mais l'art est si difficile!

lundi 31 mars 2014

Réflexions sur les élections municipales Nantes 30 mars 2014

30 mars 2014: quelques éléments de réflexion concernant les résultats du second tour des élections municipales 

1. l'abstention record à Nantes 

le second tour des élections municipales révèle encore un triste record:
notre ville a la tristesse d'annoncer que 84000 électeurs ne se sont pas déplacés pour voter.
Soit 46, 18 %d’abstention  dans une ville se targuant d'être innovante, ouverte, démocrate .

le record d'abstention est battu en France pour des municipales: 38,5 % pour la moyenne du territoire, et les médias s'en emparent et s'en inquiètent.

A Nantes, tout est "normal ": nous atteignons  46,18 %  (en 2008 44,87 %) et nul ne s'en inquiète.Nous sommes les seuls à trouver  ce résultat satisfaisant, les autres communes de l'agglomération réagissent et jouent le jeu de la démocratie.

 Qui s'est abstenu et surtout POURQUOI? notre ville serait-elle plongée dans un engourdissement tel que les nantais subissent sans réagir?
"Neptune Favorise les aventuriers,ceux qui osent" ...oui, mais nos "aventuriers" d'origine nantaise n'ont-ils pas quitté la ville?

Notre "classe" politique doit se pencher sur cette question.

 2.Une élection au rabais 

A Nantes, la nouvelle maire est élue par un peu plus de 28 % d'électeurs...Quelle légitimité?
le PS et ses alliés verts, Communistes et autres ont perdu 3343 voix depuis 2008. 
Malgré son "dôme" de protection, la Gauche locale subit les errances et amateurismes de leurs représentants au niveau national, sans surprise puisque c'est notre ville qui a fait "monté" le premier d'entre eux.

De ce fait, les électeurs nantais de gauche se sont pour une partie démobilisés et abstenus.

3. La nouveauté :la présence des listes de professionnels de la société civile 

La droite n'a pas réussi à emporter la ville, malgré le travail de fond du dernier mandat dans l'opposition pour certains d'entre nous. Il faudra en tirer des véritables enseignements.
 
Si la droite ne fait pas un mauvais score -  elle engrange 10 792 voix de plus au 2d tour-elle doit ce sursaut  pour une partie à la diversité et à la volonté de renouveler la classe politique représentée par des listes de la société civile . C'est un élément fort qui démontre que la "stratégie" d'union dés le 1er tour n'est plus la bonne...

l'ensemble des forces de la Gauche l'a compris: comparons avec le PS et les Verts, ennemis avant le premier tour (La ville l'a subi dans sa chair) et réunis une semaine plus tard pour l'emporter....

Certains des  électeurs de droite désabusés, qui ne votaient plus , se sont  mobilisés pour faire émerger des courants indépendants. Espérons que nos élus de l'opposition entendront cet appel  , et ne se contenteront pas d'occuper un poste pour exister entre eux.

vendredi 28 mars 2014

Appel à faire barrage à la Gauche Irresponsable à Nantes

L'économie nationale est bloquée, les réformes sociétales bouleversent nos familles, le chômage continue à augmenter...

A Nantes, les mêmes responsables politiques nous ont fait subir pendant des années l'étouffement de la ville, les dépenses publiques sans limite,
la hausse inexorable des impôts locaux
l'augmentation des tarifs de transports
les excès  des cumuls de mandats et de conflits d'intérêts 
le développement anarchique de l'urbanisme urbain
la confiscation de la démocratie locale

Sophie van Goethem, de l’équipe "La CHANCE pour NANTES"
appelle tous les nantais à faire barrage à la liste Parti Socialiste-EELV- Parti Communiste et alliés, prêts à tout uniquement pour garder le pouvoir.

élections municipales Nantes 23 mars 2014

Dimanche 23 mars 1er tour des élections municipales à Nantes, la liste La CHANCE pour NANTES a recueilli 5376 voix soit 5,59%.

C'est un résultat satisfaisant car nous n'avons aucun parti politique pour nous soutenir et venons  tous de la société civile, avec des valeurs ,des convictions, mais aussi des compétences pour diriger une ville.

c'est aussi un résultat décevant : nous avions espéré que Nantes soit une ville innovante dans le domaine de la démocratie locale en sortant du jeu traditionnel et dépassé des partis politiques ....une autre fois peut-être?

Je tiens surtout à tous vous remercier pour vos nombreux soutiens qui arrivent tous les jours. 

Nous avons déclenché une nouvelle dynamique, à nous de poursuivre l'action en réinventant la manière de faire de la politique à Nantes!

vendredi 21 mars 2014

Liste PS 2014 : comment tourner le dos à l’avenir de la Ville

En 2008, le PS promettait « la stabilité de la pression fiscale » Bilan : une augmentation  inexorable des impôts locaux . Le PS 2014 recommence ses fausses promesses puisque l’élu responsable de ces hausses est le n°2 de la liste …

rue du Fer à Cheval
Bail vide rue Franklin
Depuis 2008, la ville est  inaccessible, les commerces du centre ville se meurent, l’urbanisme de la ville se banalise : le PS 2014 propose la même politique avec l’élu responsable de ce bilan dans les premiers de la liste.


Suppression de lignes de bus sans concertation


   




Vous avez dit culture ?






                                        


une journée normale à Nantes
La ville subit l’insécurité dans tous les quartiers et refuse la vidéoprotection des habitants : l’élu PS responsable de cette insécurité est toujours sur la liste PS 2014

la Chézine envasée :gestion socialiste..


Site internet Ville de Nantes :la  Chézine


Le PS propose aux Nantais de reculer dans le passé : les promesses ont été du vent, le bilan est négatif 

jeudi 20 mars 2014

Lettre ouverte du MEDEF 44

Le MEDEF 44 a réalisé une étude faisant apparaître les préoccupations et souhaits des entrepreneurs (doc.l'informateur judiciaire 14 03 14 p.4):
Ceux-ci se plaignent du manque de concertation avec les acteurs économiques, de la pression fiscale, d'un manque de maîtrise des dépenses publiques, des problèmes d’accessibilité de la ville et d'insécurité.
Nous avons adressé au MEDEF 44 et aux journaux locaux notre positionnement sur ces sujets, sujets qui sont la trame de notre projet  déposé au siège de l'organisation syndicale...

Monsieur le Président,
J’ai  pris connaissance par les médias de votre "lettre ouverte aux candidats à l’élection municipale sur Nantes et sa métropole", et plus précisément des quatre points majeurs sur lesquels vous souhaitez attirer mon attention.
Mon équipe et moi-même voulons vous assurer de notre prise en considération dans notre programme pour la prochaine mandature à Nantes et Nantes Métropole, de votre lettre ouverte ainsi que des points saillants que vous soulevez, et souhaitons, par ce courrier, vous en apporter la matérialisation.
Il me semble, en effet, qu’au sein de nos 264 propositions (cf programme détaillé de Sophie van Goethem « La Chance pour Nantes »), celles concernant l’emploi, l’économie et la gouvernance répondent très majoritairement à vos attentes, et plus particulièrement sur les quatre points que vous mettez en exergue.
Je vous propose de les reprendre en les classant par ordre de priorité dans l’action que nous entendons mener dès l’élection passée :  

1/ Baisse de la pression fiscale locale
J’ai pris un engagement très fort, qui sera mis en place dès le premier conseil municipal, de baisser la part de la fiscalité municipale de 5%. Cette baisse sera applicable dès le budget 2014 et correspond à une minoration de 10 millions d’euros du budget communal.
Avec mon équipe nous avons identifié les gisements d’économies permettant de tenir ce budget, qui par ailleurs équivaut au budget de 2012, et savons comment le mettre œuvre sans pour autant obérer la capacité de la municipalité à soutenir et investir dans des projets créateurs de valeur ajoutée et de richesse pour notre territoire et nos entreprises.
Ce budget sera maintenu sur l’ensemble de la mandature à ce niveau (ce que nous appelons un « budget de crise ») car il nous semble indispensable que la municipalité puisse montrer l’exemple de la modération budgétaire. Celle-ci passera par une rationalisation des dépenses de fonctionnement et notamment par le non remplacement d’agents municipaux partant à la retraite. Cela nécessitera une réorganisation de l’organisation municipale et territoriale. Nous y sommes résolus tout comme vous.

2/ Simplification de l’environnement réglementaire et de fonctionnement de Nantes...
3/ Concertation et gouvernance...
4/ Mise en œuvre du développement futur de notre territoire, économie et emploi local...
......suite de la réponse cliquez sur "Plus d'Infos"

mardi 18 mars 2014

Municipales Nantes : Ayrault fait copier LA CHANCE POUR NANTES à la candidate PS !

les 2 tracts
JM Ayrault fait copier "LA CHANCE POUR NANTES", le nom de la liste et le slogan de la candidate Sophie van Goethem !

Le nouveau tract de la candidate PS Johanna Rolland soutenue par JM Ayrault copie celui de la candidate Sophie van Goethem. Sophie van Goethem et son équipe s'indignent de cette récupération.
A court d'idées au PS ? 
Peur de la concurrence ? 
Il y a tromperie et manque de considération des électeurs nantais !

LA CHANCE POUR NANTES, C'EST NOUS AVEC VOUS ! 



                       

jeudi 13 mars 2014

NANTES : NOS 264 ACTIONS CONCRETES

L'équipe de LA CHANCE POUR NANTES conduite par Sophie van Goethem s'engage sur 264 actions concrètes : un projet pour les Nantais et les Nantaises qui veulent saisir leur CHANCE les 23 et 30 mars 2014 ...

NANTES, une collectivité qui protège la Famille : actions à partir n°1 
NANTES, une collectivité qui développe l’économie et l’emploi : à partir de 33
NANTES, une collectivité qui protège la population : à partir de 107
NANTES, une collectivité qui se déplace, qui ouvre la Ville : à partir de 121
NANTES, une collectivité qui maîtrise son urbanisme et développe le logement : à partir de 151
NANTES, une collectivité qui accueille les étudiants : à partir de 168
NANTES, une collectivité qui développe la culture pour tous : à partir de 181
NANTES, une collectivité qui développe le sport pour tous : à partir de 208
NANTES, une collectivité qui protège notre cadre de vie et l'environnement : à partir de 233
NANTES, une collectivité qui pense la Ville de demain : à partir de 260
NANTES, une collectivité d'Hommes et de Femmes qui s'engagent pour les Nantais ...
Les 264 actions concrètes en détail à consulter avant le 23 mars en cliquant sur Plus d'infos....

lundi 10 mars 2014

264 actions concrètes:la CHANCE pour NANTES

Présentation de 264 actions concrètes aux Nantais 

LA CHANCE POUR NANTES ! 

Pour NOUS, la Ville doit être au service de ses habitants : nous vous proposons une gestion réaliste et humaine de la ville, sans clientélisme, sans démagogie, sans dépendre d’un parti politique. LA CHANCE pour NANTES  est une équipe de professionnels de la société civile, salariés, professions libérales, chefs d’entreprises, enseignants, mères de famille… 

65 personnes réunies pour leurs compétences et leurs convictions 
65 personnes dont les valeurs s’appuient sur la Famille, cellule de base de la société et le développement économique de notre territoire en libérant la ville des décisions dogmatiques, en prenant en compte les demandes des professionnels, en protégeant les plus faibles d’entre nous. 
65 personnes qui ne dépendent d'aucun parti politique et sont donc libres 

Présentation à la presse lors d'une conférence de presse le 13 mars et diffusion en ligne sur ce blog dès cette date . 

 En attendant extrait de ces actions avec 40 propositions

FISCALITÉ
Baisser les impôts locaux de – 5 %, dès la première année > Revenir au budget fiscal de 2012 permettant une économie de - 10 millions d’€ 
> Maintenir un budget de crise et ne plus augmenter les impôts sur la mandature 
> Maîtriser les dépenses publiques en baissant les dépenses de fonctionnement 
> Réorganiser et assumer le non renouvellement de certains départs à la retraite 
   dans les missions non prioritaires 

  FAMILLE
> Créer le poste d’adjoint à la famille et continuer à soutenir la Charte de la Famille 
> Protéger la liberté de choix éducatif des familles 
> Maintenir et dynamiser les CCAS 
> Favoriser chaque année la création d’une crèche associative 
> Faciliter les rencontres intergénérationnelles dans le cadre du périscolaire 

ÉCONOMIE EMPLOI
> Soutenir la création de 2 zones franches supplémentaires dans Nantes 
> Soutenir les commerçants, artisans et TPE dans la dynamisation du centre ville 
> Accompagner 300 jeunes en difficultés et les former aux métiers de la ville 
> Attirer 1.000.000 de touristes sur Nantes d’ici 2020 
> Soutenir les actions d’attractivité des Chambres Consulaires 

DÉPLACEMENTS
> Revoir dans son ensemble le plan de circulation de la ville pour « ouvrir » la ville ....(cliquez sur Plus d'infos pour la suite)

LA CHANCE POUR NANTES en vidéos

Le projet  de Sophie  van Goethem avec "La CHANCE pour NANTES" 





PROJET LA CHANCE POUR NANTES SUR L'ACCESSIBILITE
cliquez sur le lien texte ci-dessus pour voir la vidéo





cliquez sur le titre ci-dessus






PROJET LA CHANCE POUR NANTES SUR LES TRANSPORTS
cliquez sur le titre ci-dessus




cliquez sur le titre ci-dessus




PROJET LA CHANCE POUR NANTES SUR LE LOGEMENT 
cliquez sur le titre ci-dessus



cliquez sur le titre ci-dessus

PROJET LA CHANCE POUR NANTES SUR LA CULTURE

cliquez sur le titre ci-dessus 




LISTE LA CHANCE POUR NANTES

La liste "LA CHANCE POUR NANTES" de la Candidate Sophie van Goethem a été présentée au public le jeudi 27 février : libre, de droite et indépendante car sans parti politique, l'équipe de la candidate aux Municipales de Nantes est en marche ! 


Une partie de l'équipe LA CHANCE POUR NANTES

échos presse :
NETWORKVISIO : communiqué presse et liste    http://www.networkvisio.com/c30-europe/article-sophie-van-goethem-candidate-a-nantes-a-depose-sa-liste.html?id=8185
PRESSE OCEAN (cliquez sur le lien pour photo+ article) : http://www.presseocean.fr/actualite/nantes-la-liste-de-sophie-van-goethem-divers-droite-27-02-2014-98393
BREIZH INFO  http://www.breizh-info.com/9242/actualites-elections-municipales-2014/nantes-sophie-van-goethem-assume-droite-decomplexee/

jeudi 6 mars 2014

Débat avec (tous) les candidats nantais : la candidate socialiste absente !

Pas de blabla : débat organisé par Télénantes, Presse Océan et Radio Fidélité

Pas de blabla : le débat des candidats nantais - Vidéo Dailymotion cliquez pour suivre le débat
Invitée pour la 1ère fois à un débat audiovisuel dans le cadre des Elections Municipales de Nantes avec les autres candidats, je n'ai pu débattre en public avec la candidate socialiste qui était absente ! ...

mardi 4 mars 2014

"2014-2020 : Quelle(s) nuit(s) pour Nantes ?" Encore un droit de parole refusé au débat de Place Publique et du CCO

Lettre aux électeurs qui s’inquiètent de ne pas me voir débattre avec les autres candidats :

En janvier dernier, Sophie van Goethem a répondu aux questions des maires de la nuit de Nantes sur leur demande dans le cadre de sa candidature à la Mairie de Nantes. Récemment, elle est avertie qu’un débat   « 2014-2020 : Quelles nuits pour Nantes ? » organisé par Eric Warin du Centre de Communication de l’Ouest* et Thierry Guidet de la revue Place Publique**, au CCO avec les candidates de l’UMP, de EELV et du PS mais aucune invitation de la candidate Sophie van Goethem. Après demande d’explication, Thierry Guidet fait savoir officieusement aux Maires de la nuit au sujet de la sélection des têtes de liste de la table ronde : Nous en avons donc choisi trois qui présentent au moins deux caractéristiques communes : être des élues en exercice possédant une connaissance des dossiers qui seront abordés au cours de cette soirée; être assurées, quel que soit le résultat des élections, de se retrouver à nouveau membres du prochain conseil municipal "    Officiellement Thierry Guidet me fait la réponse suivante " …pour l'intérêt et la clarté de la discussion, il est rigoureusement impossible de convier toutes les têtes de liste " ! ! ! ! Encore une exclusion des débats en dépit des règles démocratiques sur le pluralisme électoral et le principe d’équité !* pour info le CCO est une association présidée par Philippe AUDIC, Président du Conseil de Développement de Nantes Métropole, acteur fortement engagé dans le débat public citoyen aux côtés de Jean-Marc AYRAULT. Le CCO se vante d’être une association "qui contribue aux débats sur les questions des dynamiques territoriales "** Place Publique est une revue de débat sur les questions urbaines qui se vante de "confronter les projets"


dimanche 23 février 2014

Nantes meurtrie : de l'irresponsabilité politique




Le dossier de l'aéroport de Notre Dame des Landes est un sujet à la mode : il sert d'argument de partage du pouvoir entre les partis politiques de gauche, en particulier le PS et les "Écologistes "EELV. Gageons que si la majorité PS n'avait pas pris le pouvoir en France, les problèmes locaux auraient été différents.


Mais revenons sur le sujet NDDL: ce dossier, et non ce projet puisque voté et décidé démocratiquement par le PS et soutenu par les Verts puisque participant à la même majorité, a résisté à 52 recours en justice, tous perdus. La seule arme restant est la violence et la destruction.

Hier samedi 22 février, la Ville de Nantes a vécu une véritable guérilla urbaine: la manifestation anti-aéroport prévue depuis de longues dates, était interdite dans le centre ville par le préfet . Le centre était donc fermé par des remparts élaborés par les forces de police.
Dès le début du défilé, à l’extérieur de ce centre protégé, les heurts ont commencé. Prévisibles, mais non réprimés.
La suite, nous la connaissons tous : un quartier de guérilla urbaine dans le centre historique, voitures brûlées, bâtiments publics et privés mis à sacs , locaux représentants la justice tagués.  Pas de bilan encore des dégâts causés à notre  ville.

Jamais cette dérive n'aurait du avoir lieu, alors que nos élus étaient tous conscients et prévenus des dérapages évidents de la part de zonards venus se défouler de toute  la France et d’autres pays d’Europe.Le parti EELV a joué avec le feu, le pouvoir de gauche (dont les Verts sont solidaires puisqu'au gouvernement) n'a pas pris la mesure des risques sur place.

La ville de Nantes est meurtrie....mais 14 interpellations seulement après des exactions inexcusables , sans intervention de la police. Est-ce cela que nous voulons à Nantes?

samedi 8 février 2014

Municipales Nantes 2014 : Sophie van Goethem exclue des débats!

Elections cantonales 2011 Dervallières-Zola Sophie van Goethem : 30%
Conseil  Municipal de Nantes
Conseil Communautaire Nantes Métropole
 NANTES Municipales 2014 :
quand on exclut des débats une conseillère municipale et conseillère communautaire de Nantes Métropole sortante,  
une candidate aux cantonales 2011 qui met en ballotage  la candidate PS dans son fief,sans aucun parti politique et qui atteint 30%, devant EELV ,FN,PC....
Médias bâillonnés ou trop frileux ?

jeudi 6 février 2014

Précisions sur le "pluralisme électoral"

Chers Electeurs nantais,
La campagne des Municipales a démarré officiellement pour moi et mon équipe de   « LA CHANCE pour NANTES » le 27 septembre 2013. 
Depuis, beaucoup d’entre vous s’interrogent sur notre lisibilité médiatique…
Récemment encore, France 3 et Europe 1 organisent des débats avec « les candidats aux Municipales » sans m’y inviter ! 
C’est le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) qui alloue le temps de parole et d’antenne aux candidats et à leurs soutiens à la télévision et à la radio en tenant compte notamment de « leur représentativité et de leur implication effective dans la campagne ». 
Après demande d’information , plusieurs explications m’ont été fournies par les diffuseurs : sondages parisiens non consultables désignant les candidats les mieux « placés » pour l’emporter, priorité aux candidats appartenant à un parti politique….c’est ce qu’on appelle le principe d’équité
Pourtant ma candidature entre dans les « critères d’appréciation »  énoncés : je suis élue de l’opposition depuis 6 ans au Conseil Municipal de Nantes et à la Communauté Urbaine , j’ai mis en ballottage Johanna Rolland (la candidate PS de Jean-Marc Ayrault invitée sur tous les  plateaux) aux dernières élections cantonales en 2008 (Nantes canton 11), j’ai organisé conférences de presse, réunions publiques et créé une association de financement pour l’élection …

Ne dépendre d’aucun parti politique, afficher des valeurs de droite, être de la société civile sont certainement des freins à notre liberté d’expression. 
J’espère avoir répondu à vos interrogations et je vous assure de ma détermination libre et indépendante à aller jusqu’au bout pour vous permettre, électeurs nantais, de saisir « LA CHANCE pour NANTES » ! 

mercredi 5 février 2014

Débat municipales et principe d'équité ?

Commentaire suite au débat des candidats aux Municipales de Nantes organisé par France 3, Ouest France et France Bleu Loire Océan le vendredi 7 février :

Sophievangoethem2014 05/02/2014 - 08:27 

"Pour information, en tant que candidate de la liste "la Chance pour Nantes", citoyenne sans parti politique à Nantes, conseillère municipale de Nantes, j'ai refusé l'interview dont "un extrait" (non choisi par moi-même) devait être diffusé lors de ce débat, sans possibilité de répondre ou réagir aux propositions des autres candidats. Un vrai débat d'information entraîne obligatoirement la présence de tous les candidats officiellement déclarés. L'exclusion de certains ne peut que fermer le véritable débat démocratique".

http://www.ouest-france.fr/municipales-nantes-quatre-candidats-pour-un-debat-en-direct-1904891


samedi 11 janvier 2014

Conférence de presse de Sophie van Goethem, jeudi 9 janvier 2014


Je tiens tout d’abord à vous adresser tous mes vœux pour cette nouvelle année 2014 pleine de CHANCE et un Printemps Nantais plein de surprises !


Un contexte national extrêmement difficile 

Un chômage qui atteint un niveau record à 10,5 % , les défaillances d’entreprises frôlent le record de 2009, en replongeant depuis 2012. Le pouvoir d’achat des Français, donc des Nantais, subit une baisse historique depuis 2012 pour la première fois depuis 1984. La pression fiscale n’a jamais été aussi forte pour la majorité des Français. A Nantes, la municipalité en place depuis un quart de siècle refuse de prévoir un budget de crise pour protéger les Nantais.

Une candidature pour Oser  

« Favet Neptunus Eunti », la devise de Notre Ville de Nantes, « Neptune favorise ceux qui osent » prend tout son sens actuellement.

Oser, c’est déclarer ma  candidature à la mairie de Nantes pour 2014 en candidate droite, libre, indépendante dès le 27 septembre 2013 ;
Oser, c’est monter une équipe de femmes et d’hommes qui se reconnaissent dans cette démarche libre de tout parti politique ;
Mais oser, c’est aussi construire pour libérer notre Ville en l’ouvrant vers une activité économique retrouvée, une circulation rénovée, une protection de tous au quotidien.

Depuis septembre 2013, notre action  pour Nantes s’est construite auprès des réseaux, en réunions avec les habitants, en contacts répétés avec les forces vives de la Ville ;

NANTES : un bilan à assumer par la majorité socialiste sortante

Constat la ville est enfermée dans un système sclérosé qui bloque le développement économique, qui bloque les habitants.

En 2008, 55 000 nantais ont élu la majorité socialiste, 83 000 ont laissé faire en s’abstenant. Cette réélection se fait sur un slogan « Nantes et  Plus » avec plus de 200 promesses de la majorité de gauche.

Aujourd’hui, la candidate socialiste est née récemment dans une rose ! elle joue la virginité politique : elle découvre la ville et ses difficultés !!! Candidate de la majorité socialiste en place, elle doit assumer son bilan.

La pression fiscale locale

L’une des promesses qui prend tout son sens est la promesse n°221 : « stabiliser la pression fiscale et les prélèvements …à leur niveau actuel »

Constat : Dés l’élection de 2008, la promesse non tenue : augmentation des taux, puis stabilisation uniquement des taux en 2012 ;

En 2014, la Ville socialiste veut ponctionner les nantais de 192, 6 millions d’Euros soit  5,7 millions de plus que 2013…..

Engagement : dés le premier conseil municipal d’avril, baisse des impôts locaux de – 5%.
Retour aux recettes de 2012, donc aux dépenses de 2012
Les  12 millions que les nantais paieront en moins de ce qui est prévu seront un appel d’air, un gage de confiance.

Une ville "libérée"

Promesse socialiste de 2008 n°48 « Un cœur de ville attractif » :"consolider dans les quartiers la place du commerce de proximité" ;

Dont acte : la candidate socialiste a voté et soutenu toutes les décisions de blocage de la ville et de ses commerces ;
Promesse non tenue : - 32% de dépenses sur le mandat pour le commerce et la proximité….
Un commerce de proximité en chute libre du fait des décisions de la municipalité ;

Je m’engage à OUVRIR la VILLE :
Réorganiser le plan de circulation,
Faciliter la création et l’évolution des commerces de proximité exemple accès des PMR.
Faciliter l’accès de la ville : stationnement, accès aux parkings publics….

Sécurité 
Promesse générale nous a été faite :« une ville plus sûre » avec une action prioritaire : n°97   «  renforcer le moyens humains, et matériels d’intervention de la police municipale ».
Bilan : En effet !  +28 %  de dépenses supplémentaires …pour + 76,4 % de recettes de stationnement supplémentaires… (15 millions en 2014 prévus, contre 8,5 en 2008…)

Engagement : Action police municipale recentrée, Observatoire de la Sécurité,

Démocratie locale
Promesse n°126 : « dés 2008 engager une vaste consultation dans les 11 quartiers pour élaborer des projets de quartiers partagés… »

Bilan : Qui a été sollicité sur tous les grands projets ou les projets de quartiers?
C’est un échec de la démocratie locale à la nantaise

Engagement : transparence de la vie publique