SOPHIE, LA CHANCE pour NANTES

SOPHIE, LA CHANCE pour NANTES
Osez la Révolution Citoyenne!

samedi 11 janvier 2014

Conférence de presse de Sophie van Goethem, jeudi 9 janvier 2014


Je tiens tout d’abord à vous adresser tous mes vœux pour cette nouvelle année 2014 pleine de CHANCE et un Printemps Nantais plein de surprises !


Un contexte national extrêmement difficile 

Un chômage qui atteint un niveau record à 10,5 % , les défaillances d’entreprises frôlent le record de 2009, en replongeant depuis 2012. Le pouvoir d’achat des Français, donc des Nantais, subit une baisse historique depuis 2012 pour la première fois depuis 1984. La pression fiscale n’a jamais été aussi forte pour la majorité des Français. A Nantes, la municipalité en place depuis un quart de siècle refuse de prévoir un budget de crise pour protéger les Nantais.

Une candidature pour Oser  

« Favet Neptunus Eunti », la devise de Notre Ville de Nantes, « Neptune favorise ceux qui osent » prend tout son sens actuellement.

Oser, c’est déclarer ma  candidature à la mairie de Nantes pour 2014 en candidate droite, libre, indépendante dès le 27 septembre 2013 ;
Oser, c’est monter une équipe de femmes et d’hommes qui se reconnaissent dans cette démarche libre de tout parti politique ;
Mais oser, c’est aussi construire pour libérer notre Ville en l’ouvrant vers une activité économique retrouvée, une circulation rénovée, une protection de tous au quotidien.

Depuis septembre 2013, notre action  pour Nantes s’est construite auprès des réseaux, en réunions avec les habitants, en contacts répétés avec les forces vives de la Ville ;

NANTES : un bilan à assumer par la majorité socialiste sortante

Constat la ville est enfermée dans un système sclérosé qui bloque le développement économique, qui bloque les habitants.

En 2008, 55 000 nantais ont élu la majorité socialiste, 83 000 ont laissé faire en s’abstenant. Cette réélection se fait sur un slogan « Nantes et  Plus » avec plus de 200 promesses de la majorité de gauche.

Aujourd’hui, la candidate socialiste est née récemment dans une rose ! elle joue la virginité politique : elle découvre la ville et ses difficultés !!! Candidate de la majorité socialiste en place, elle doit assumer son bilan.

La pression fiscale locale

L’une des promesses qui prend tout son sens est la promesse n°221 : « stabiliser la pression fiscale et les prélèvements …à leur niveau actuel »

Constat : Dés l’élection de 2008, la promesse non tenue : augmentation des taux, puis stabilisation uniquement des taux en 2012 ;

En 2014, la Ville socialiste veut ponctionner les nantais de 192, 6 millions d’Euros soit  5,7 millions de plus que 2013…..

Engagement : dés le premier conseil municipal d’avril, baisse des impôts locaux de – 5%.
Retour aux recettes de 2012, donc aux dépenses de 2012
Les  12 millions que les nantais paieront en moins de ce qui est prévu seront un appel d’air, un gage de confiance.

Une ville "libérée"

Promesse socialiste de 2008 n°48 « Un cœur de ville attractif » :"consolider dans les quartiers la place du commerce de proximité" ;

Dont acte : la candidate socialiste a voté et soutenu toutes les décisions de blocage de la ville et de ses commerces ;
Promesse non tenue : - 32% de dépenses sur le mandat pour le commerce et la proximité….
Un commerce de proximité en chute libre du fait des décisions de la municipalité ;

Je m’engage à OUVRIR la VILLE :
Réorganiser le plan de circulation,
Faciliter la création et l’évolution des commerces de proximité exemple accès des PMR.
Faciliter l’accès de la ville : stationnement, accès aux parkings publics….

Sécurité 
Promesse générale nous a été faite :« une ville plus sûre » avec une action prioritaire : n°97   «  renforcer le moyens humains, et matériels d’intervention de la police municipale ».
Bilan : En effet !  +28 %  de dépenses supplémentaires …pour + 76,4 % de recettes de stationnement supplémentaires… (15 millions en 2014 prévus, contre 8,5 en 2008…)

Engagement : Action police municipale recentrée, Observatoire de la Sécurité,

Démocratie locale
Promesse n°126 : « dés 2008 engager une vaste consultation dans les 11 quartiers pour élaborer des projets de quartiers partagés… »

Bilan : Qui a été sollicité sur tous les grands projets ou les projets de quartiers?
C’est un échec de la démocratie locale à la nantaise

Engagement : transparence de la vie publique