SOPHIE, LA CHANCE pour NANTES

SOPHIE, LA CHANCE pour NANTES
Osez la Révolution Citoyenne!

lundi 31 mars 2014

Réflexions sur les élections municipales Nantes 30 mars 2014

30 mars 2014: quelques éléments de réflexion concernant les résultats du second tour des élections municipales 

1. l'abstention record à Nantes 

le second tour des élections municipales révèle encore un triste record:
notre ville a la tristesse d'annoncer que 84000 électeurs ne se sont pas déplacés pour voter.
Soit 46, 18 %d’abstention  dans une ville se targuant d'être innovante, ouverte, démocrate .

le record d'abstention est battu en France pour des municipales: 38,5 % pour la moyenne du territoire, et les médias s'en emparent et s'en inquiètent.

A Nantes, tout est "normal ": nous atteignons  46,18 %  (en 2008 44,87 %) et nul ne s'en inquiète.Nous sommes les seuls à trouver  ce résultat satisfaisant, les autres communes de l'agglomération réagissent et jouent le jeu de la démocratie.

 Qui s'est abstenu et surtout POURQUOI? notre ville serait-elle plongée dans un engourdissement tel que les nantais subissent sans réagir?
"Neptune Favorise les aventuriers,ceux qui osent" ...oui, mais nos "aventuriers" d'origine nantaise n'ont-ils pas quitté la ville?

Notre "classe" politique doit se pencher sur cette question.

 2.Une élection au rabais 

A Nantes, la nouvelle maire est élue par un peu plus de 28 % d'électeurs...Quelle légitimité?
le PS et ses alliés verts, Communistes et autres ont perdu 3343 voix depuis 2008. 
Malgré son "dôme" de protection, la Gauche locale subit les errances et amateurismes de leurs représentants au niveau national, sans surprise puisque c'est notre ville qui a fait "monté" le premier d'entre eux.

De ce fait, les électeurs nantais de gauche se sont pour une partie démobilisés et abstenus.

3. La nouveauté :la présence des listes de professionnels de la société civile 

La droite n'a pas réussi à emporter la ville, malgré le travail de fond du dernier mandat dans l'opposition pour certains d'entre nous. Il faudra en tirer des véritables enseignements.
 
Si la droite ne fait pas un mauvais score -  elle engrange 10 792 voix de plus au 2d tour-elle doit ce sursaut  pour une partie à la diversité et à la volonté de renouveler la classe politique représentée par des listes de la société civile . C'est un élément fort qui démontre que la "stratégie" d'union dés le 1er tour n'est plus la bonne...

l'ensemble des forces de la Gauche l'a compris: comparons avec le PS et les Verts, ennemis avant le premier tour (La ville l'a subi dans sa chair) et réunis une semaine plus tard pour l'emporter....

Certains des  électeurs de droite désabusés, qui ne votaient plus , se sont  mobilisés pour faire émerger des courants indépendants. Espérons que nos élus de l'opposition entendront cet appel  , et ne se contenteront pas d'occuper un poste pour exister entre eux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire